9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg
CultureRencontre/Conférence

Rencontre avec DANIEL ARSAND

Pour son roman Moi qui ai souri le premier paru aux éditions Actes Sud

Un viol, une disparition, un passage à tabac, trois moments de violence inouïe qui creusent la béance sur laquelle s’échafaude, dès avant l’âge « adulte », la jeune vie d’un garçon homosexuel. Trois souvenirs d’adolescence qui signent plus encore que la fin de l’innocence, la fin prématurée des promesses.
Ce texte brûlant, le plus intime et le plus cru de Daniel Arsand, peut se lire comme le making of de son incroyable roman, "Je suis en vie et tu ne m’entends pas". Mais aussi, comme le un-making de toute une vie.

Éditeur et écrivain, Daniel Arsand est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages dont notamment La Province des Ténèbres (Phébus, 1998, et Libretto, prix Femina du premier roman), En silence (Phébus, 2000, et Libretto, prix du jury Jean-Giono), Ivresse du fils (Stock, 2004), Un mois d’avril à Adana (Flammarion, 2011, prix Chapitre du roman européen) et Je suis en vie et tu ne m’entends pas (Actes Sud, 2016, prix Jeand’Heurs du roman historique, prix littéraire des Genêts, prix du Roman gay).

19 rue Nationale — 37000 TOURS
9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg 9782330169220_1_75.jpeg

Organisateur