plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg
© Pauline Le Goff

Durée : 1h25

Punie pour sa « bavardise », la nymphe Écho est privée de parole. Condamnée à ne pouvoir répéter que la parole des autres, elle rencontre dans la forêt Narcisse dont elle tombe amoureuse… Menée par Vanasay Khamphommala, la compagnie Lapsus Chevelü invite à mettre fin à nos chagrins d’amour et libérer Écho de sa malédiction.

Depuis qu’elle en pince pour Narcisse, Écho ne cesse de répéter les cris de désespoir du jeune homme « jusqu’à se transformer en rocher et ressusciter lorsque l’on vient soupirer auprès d’elle et mourir, et ressusciter lorsque l’on vient soupirer auprès d’elle et mourir, et ressusciter lorsque l’on… » Assez ! Parce qu’il est temps d’aider Écho à mourir pour de bon, la metteuse en scène, comédienne et chanteuse, Vanasay Khamphommala, s’entoure d’une distribution internationale et détonante pour érotiser le plateau dans un esprit performatif et nous guérir de la douleur d’aimer. En explorant à nouveau, après Vénus et Adonis et Orphée AphoneLes Métamorphoses d’Ovide, la Cie Lapsus Chevelü continue de vouloir « transphormer » le monde pour inventer « l’esthétique de l’amour à venir ». Humour, chansons d’amour, scènes tragiques, sitcom et culture laotienne, traversent cette écriture hybride à l’écart des normes. Une invitation radicale à bouleverser nos représentations de l’amour pour le surgissement de beautés nouvelles.

7 Rue de Lucé — 37000 Tours
plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg plg_echo_web-8170_cpauline_le_goff.jpg
© Pauline Le Goff