CultureRencontre/ConférenceConférence

Cours d'histoire de l'art. Enseigner l’art ?

Vie et mort du Prix de Rome

8 € / 4 € / Gratuit. Nombre de places limité
Sur réservation : mba-reservation@ville-tours.fr

Consécration ultime du cursus académique de l’École des Beaux-arts, le Prix de Rome ouvre pour l’heureux lauréat les portes de la Villa Médicis à Rome où il est accueilli aux frais de l’Académie des Beaux-arts pendant cinq ans.
Les débats autour de la qualité des œuvres distinguées et du profil des jeunes artistes lauréats font couler toujours plus d’encre au fur et à mesure des décennies. La fin du 19ᵉ siècle voit la remise en cause complète de cette distinction qui se transformera au début du 20ᵉ siècle pour être mise à bas en 1968 lors de la chute du système académique des Beaux-arts.
Pour les chanceux qui séjournent à Rome, ces années d’études doivent permettre aux jeunes artistes de devenir des artistes accomplis, rompus aux modèles du passé, de l’Antiquité et de la Renaissance. Leur destin de lauréats du Prix de Rome doit normalement les mener à devenir des défenseurs de la peinture et de la sculpture historiques, mais les aspirations de ces jeunes artistes ne les porteront pas toujours dans la voie choisie par l’Académie. Les dissidences et tentatives d’échapper au système réformeront tout au long du 19ᵉ siècle l’esthétique académique.

Par Hélène Jagot, conservatrice, directrice des Musées-Château de Tours
 

18 Place François Sicard — 37000 Tours

Organisateur