img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg
© Léa Neuville

À THÉLÈME

Durée : 1h20

78.2 : article du code pénal définissant les conditions des contrôles d’identité. Bryan Polach met en scène une soirée festive où les trajectoires de quatre personnages au bord de l’implosion questionnent la complexité de notre rapport à la police, loin de tout manichéisme.

Thom était policier. Il y a longtemps. Que s’est-il passé ? Un accident ? Il n’en a aucun souvenir. Un soir de fête dans un appartement, il croise avec des amis une jeune femme. Ils se plaisent. Elle dévoile son identité. Tout bascule, la réalité se disloque. Les points de vue et les cauchemars de chacun prennent forme tandis que l’extérieur vient bouleverser l’intimité du lieu à travers d’étranges incidents. Avec sa scène rouge et ronde au milieu du plateau, 78.2 se confronte aux fractures sociétales françaises tout en racontant une histoire d’amour impossible entre deux êtres.
La pièce glisse progressivement vers l’absurde tandis que les corps dansent face au vertige d’une telle situation.

3 rue des Tanneurs — 37000 Tours
img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg img_9938c.78.2clea_neuville.jpg
© Léa Neuville